De l'importance de savoir s'exprimer par écrit...

Je reprends ici tel quel le texte d'une de mes amies de longue date, Frédérique Froesch, à méditer...

Frédérique est une personne cultivée, passionnée et passionnante.
Découvrez s'il vous plait au travers du texte suivant le niveau de son expression écrite, et de son orthographe.

Pourtant, Frédérique est au chômage.
Alors imaginez un peu une personne dans sa situation, mais n'arrivant pas à écrire de façon intelligible et sans faute ? Si elle, ne trouve pas de boulot, qu'en sera t-il de tous ces laissées pour compte de la grammaire, de l'orthographe et de l'écriture manuscrite?

C'est son petit coup de gueule, et je le partage



**************************************
La langue de chez nous.

"C'est une langue belle, avec des mots superbes, qui porte son histoire à travers ses accents".
Pour ceux qui ne le savent pas, c'est un extrait de la chanson d'Yves Duteil, qui chante, avec beaucoup de poésie, notre belle langue de France.
Le saviez-vous? Selon les dernières études, 10% de la population française serait soit totalement illettrée, ou bien aurait des problèmes avec la lecture et l'écriture. Soit, environ, 6 millions de personnes. C'est énorme et très inquiétant. De plus, l'école française a fait une dégringolade hallucinante au classement des écoles. Sans être bons derniers, nous n'en sommes pas loin.
En premier lieu, il convient de montrer du doigt notre gouvernement. Les économies budgétaires, c'est bien, encore faut-il qu'elles soient faites à bon escient. Fermer des écoles, supprimer des postes pour économiser des sous, c'est absurde. Avec des classes surchargées, et des enseignants sans cesse sous pression, comment voulez-vous que nos enfants puissent apprendre dans de bonnes conditions? 
Ensuite, l'éducation nationale. A force de réformes qui vont dans tous les sens, mais pas nécessairement le bon, faites par des énarques pour qui l'accès à l'enseignement n'a jamais été un souci, ça ne fait pas avancer le schmilblick. Sérieux, les gars, redescendez sur Terre et mettez vous d'accord. Et surtout, considérez l'intérêt des enfants tout comme celui des enseignants, ça nous changera.
Les parents aussi ont un rôle à jouer. Même si c'est difficile, le suivi des devoirs n'est pas une option. Moins de télé, moins d'Internet et de portable, plus d'activités visant à éveiller les gamins, ça aiderait je pense. Car l'école c'est un partenariat entre les enseignants, les enfants et les parents, chacun a son rôle à jouer et chaque rôle est important.
Lire, écrire, compter, ce sont les bases absolument indispensables pour avancer dans la vie. Et je suis horrifiée quand je vois à quel point le niveau s'approche du zéro absolu. Il y a, sur FB, des posts absolument incompréhensibles tellement l'orthographe, la grammaire, la syntaxe et la conjugaison sont malmenés. Sujet, verbe, complément ce n'est pas si compliqué. Si vous avez un doute, dictionnaire. Entendons-nous bien : il n'y a pas de honte à ne pas savoir ou à ne pas comprendre. En revanche, ne pas vouloir s'améliorer, vouloir rester inculte, là, c'est honteux. Et grave. Ne pas maîtriser cette base, c'est se mutiler soi-même, en quelque sorte. Ne pas savoir ni lire, ni écrire correctement, c'est se fermer l'accès à beaucoup de choses, à commencer par le travail. Même dans le boulot le plus "bas de gamme", il faut savoir comprendre et appliquer des consignes. Il faut aussi pouvoir être capable de comprendre les courriers administratifs. Se fermer à l'enseignement, c'est aussi risquer, par manque de recul et d'instruction, de se faire laver le cerveau, en clair se faire manipuler par des personnes qui auront avantage à vous faire croire tout et n'importe quoi, vous fanatiser par exemple. C'est aussi se couper de beaucoup de joies, refuser de s'ouvrir l'esprit. Et maîtriser cette base indispensable, c'est aussi avoir le contrôle de sa vie, c'est une richesse infinie.
Notre langue est belle, même si elle est complexe, croyez-moi, cela en vaut la peine. Notre langue a traversé les siècles, on la parle en France, mais aussi en Belgique, en Suisse, au Canada, dans une partie de l'Afrique, dans les DOM-TOM, etc...Elle s'est enrichie de tous ces apports, a évolué, même l'argot et le verlan ont acquis leurs lettres de noblesse, sans oublier les langues régionales qui, grâce à des passionnés (merci à eux) revivent et sont même enseignées à l'école, l'exemple le plus connu étant les écoles Diwan, en Bretagne.
Ne laissez pas se perdre cette richesse. Soyez fiers de notre langue, de la culture qu'elle véhicule, de la beauté de ses mots et de ses expressions imagées, de tout ce qui fait sa spécificité. Apprenez à rêver avec elle. Prenez vous du temps, tous les jours et lisez. Soyez curieux, ne laissez pas la télé ou le net vous dicter ce que vous devez croire, soyez critiques, cherchez vos propres sources, ouvrez votre esprit. Réapprenez à prendre du plaisir à lire, à écrire déjà rien que pour vous. Et, tout aussi important, transmettez ce savoir, afin que jamais il ne se perde, pour que nos enfants deviennent des adultes bien intégrés, capables de se débrouiller tous seuls, car ce sont eux qui, un jour, hériteront la charge de ce monde, et si nous voulons vraiment qu'ils fassent mieux que nous, alors notre devoir est de leur en donner les moyens.